Menton ma ville est tango
13 ème édition

Un abrazo entre la Méditerranée et le Rio de la Plata

C’est au milieu du 19e siècle et jusqu’au début des années 20, attirés par les promesses d’une terre nouvelle que plusieurs centaines de milliers d’Européens, fuyant la misère, embarquèrent pour Buenos Aires. Les rives de la Méditerranée, en particulier les quais de Marseille, de Gênes ou encore de Naples symbolisaient cet espoir, un nouveau départ. La déception allait être cruelle, amère. Les terres distribuées étaient rares et arides. Bon nombre d’immigrants furent réduits à épouser la dure vie de gauchos dans les fermes de la Pampa ou celle d’ouvriers peu qualifiés dans les faubourgs de Buenos Aires.

C’est dans les bas-fonds de la cité portuaire argentine sur les rives du Rio de la Plata qu’est né le tango, sur le terreau des musiques indigènes comme le candombe. Dans leur valise, les Allemands apportèrent à « cette pensée triste qui se danse » le bandonéon remplaçant la flûte dans les formations, tandis que les populations du sud de l’Europe l’influèrent dans sa structure sur le plan mélodique.
Concentré dans les faubourgs de Buenos Aires appelés aussi les « conventillos », le tango s’est élevé en phénomène social au début du 20e siècle avant de gagner les salons des beaux quartiers.

D’une rive à l’autre, Menton rend hommage à cette musique, cette danse et cette poésie. Pendant trois jours, le tango retrouve ses racines puisqu’il descend dans la rue, fait danser les places et chanter les cafés lors des Apéros-Tango. Pendant trois jours, les pas entrelacés des danseurs vont glisser sur les parquets et les pavés. Pendant trois jours, l’esplanade Francis Palmero est une invitation à découvrir ou redécouvrir le plaisir d’échanger, de partager un moment de convivialité au travers d’un tango populaire lors des initiations et pratiques guidées.

Pendant trois jours, les plaintes et les soupirs du bandonéon vont s’élever, les figures lascives et sensuelles vont s’enchaîner jusqu’à tard dans la nuit. Le tango s’immisce au pied de la vieille ville, face à la mer lors des bals et s’infiltre dans le Palais de l’Europe, plongeant le public et les danseurs dans l’ambiance et la fièvre des salons de Buenos Aires, comme il se pratiquait dans les années fastes, ou encore aujourd’hui à la Confiteria Ideal. Trois jours seulement...

Télécharger le flyer pdf

Infos / Billetterie

Office de Tourisme de Menton classé catégorie 1
Tél : +00 33 4 92 41 76 95
www.tango-menton.fr